bouton-particulier.png           bouton-professionnel.png



Vous courez encore dans tous les sens ?

*** Aidez vos proches en partageant cet article ;)

Courir après le temps, ça génère du stress, ça apporte la maladie…

Ceux qui sont encore dans la course contre le temps, c’est qu’ils sont la course dans le matériel, au lieu de privilégier des relations humaines avec leurs proches…

Jusqu’à ma TS du 2 mai 2016, j’étais à 90 heures par semaine, à courir après le temps, à sacrifier la vie de famille et tant d’autres choses, pour arriver à presque perdre la vie à 42 ans.

J’ai tout perdu, je me suis retrouvé avec 350000 € de dettes, et j’ai failli perdre la vie !

Alors franchement, ça sert à quoi de courir après le temps, pour avoir toujours plus toujours plus et toujours plus…

Aujourd’hui, je vis à Pornichet, ville que j’ai choisi, proximité de l’océan, très bon pour les énergies.

Encore un dodo avant les vacances du Père Noël, et je prends 2 semaines comme à chaque vacances scolaires…

Et puis aussi je parcours 2 à 3 fois le Tour de France chaque année…

Et puis aussi je ne produis que entre 4h et 6h par jour selon ma motivation…

Je me sers de ma voiture occasionnellement, un plein de gasoil par mois me suffit, j’ai tout à proximité à pied…

Je construis mon rêve et non le rêve d’un employeur… ou je dirais plutôt je vis mon rêve au quotidien, parce que ici et maintenant je me considère déjà à la retraite tellement je suis épanoui dans ce que je fais…

Je suis travailleur indépendant, je n’ai pas de patron, je ne suis pas assujetti à l’URSSAF, au RSI, je n’ai pas besoin de comptable, je ne fais pas mon secrétariat, je ne fais pas ma comptabilité, j’ai viré toute cette merde de ma vie, parce que ça me faisait chier…

Mes valeurs sont la nature et le voyage, alors je profite de la nature et du voyage.

Je suis sorti de ce que la société attendait de moi, de ce que mes parents attendaient de moi, même dans mon entourage proche, je ne suis pas sûr que chacun comprenne réellement ce que je fais…

Mais je vis l’instant présent.

Il a fallu en arriver à frôler la mort pour prendre conscience qu’une vie, on en a qu’une, c’est bien dommage d’en arriver à ce stade.

C’est pourquoi aujourd’hui, je vous partage un peu tout ça, pour vous inspirer, pour vous donner envie, et pour vous montrer que c’est possible.

Nous ne sommes pas nés pour nous faire chier.

Nous ne sommes pas des « faires » humains, mais des « êtres » humains.

Personne n’a de mission de vie spécifique d’aller faire écrivain ou dessinateur ou musicien ou notaire…

Si vous cherchez encore votre mission de vie, c’est que vous vous posez des questions existentielles… du style mais qu’est-ce que je peux faire pour que ça me gagne de l’argent, ou qu’est-ce que je peux faire pour que j’ai des clients en face, où qu’est-ce que je peux faire pour où qu’est-ce que je dois faire pour, etc.

Plus vous lâchez prise, plus vous recevez, c’est d’ailleurs le titre d’un article que j’ai publié sur mon site, ça me fait mémoire…

Alors si vous souffrez de l’environnement extérieur que vous vivez, c’est tout simplement une invitation à vous reconnecter avec votre Moi supérieur, à devenir vous, à vous aimer, à vous respecter, et cesser d’avancer dans ce moule qui fait de plus en plus mal.

Nous sommes tous des êtres spirituels, plein d’amour, notre seule mission est d’accepter la vie minutes après minutes sans se poser de question, parce que nous sommes #TousFormidable 🙂

image_pdfimage_print
*** Aidez vos proches en partageant cet article ;)


bouton-particulier.png           bouton-professionnel.png